Over 40 years
at the cutting edge
of poetry publishing
[Twitter] [rss feed] [Facebook]

Valérie Rouzeau, from Cold Spring in Winter

Mon père mon père mon père en terre...

Mon père mon père mon père en terre au vent d'été au vent d'hiver.
Oh mon père terra terraqué je te répète perroquet mon père mon père.
Au vent d'hiver au vent d'été en terre entier au vent chanté.
Enfant dans les grands sapins verts c'était toi qui sifflais soufflais enfant dans les grands sapins blancs.
Mon père je te répète en l'air c'est une fleur lancée assez haut.
Les deux pieds dans tes graviers clairs.
Les mains pour la fleur ou l'oiseau.

My father my father my father on earth...

My father my father my father on earth as he is in summer wind in winter wind.
Oh my father in earth as he is in never I parrot it back my father my father.
In winter in summer wind all over the earth in the wind of singing.
Child in the great green pines it was you who were whistling blowing child in the great white pines.
My father I tell you again in passing I'm chucking this flower high enough.
My two feet in your light-coloured gravel.
My hands for the flower or the bird.